Les prix baissent à ParisGerard Julien
“Un début de printemps beau mais frais”. C’est comme cela que MeilleursAgents décrit le marché immobilier actuellement. En effet, la sortie de l’hiver profite pleinement aux villes rurales qui, après 3 mois de stabilité, voient leurs tarifs repartir à la hausse (+0,8% en un mois). Mais elle tend à traîner un peu en longueur dans les plus grandes métropoles françaises (+0,3%).
Et c’est notamment le cas à Paris qui connaît son septième mois consécutif de recul. Les prix immobiliers ont cédé 0,5% en mars. “Du jamais-vu depuis 10 ans, quand la fermeture drastique par les banques des robinets du crédit en 2011 avait divisé par 2,5 le nombre de crédits”, précise MeilleursAgents.
A première vue, la baisse semble peu importante. Mais MeilleursAgents rappelle que les prix parisiens se rapprochent des 10.000 euros du mètre carré alors qu’ils allaient atteindre les 11.000 euros à l’été 2020. Les prix dans la capitale ont ainsi reculé de 4% en deux ans. le phénomène tend même à s’accélérer depuis septembre dernier (-3,1%).
“S’il était effectivement encore possible d’imaginer, comme ce fut le cas en 2021, une pause dans cette lente décrue des prix de la pierre parisienne à l’occasion du retour des beaux jours, les premières tendances semblent éloigner ce scénario pour le moment. Les premières semaines du printemps n’ayant pas permis de changer l’air dans la capitale, il apparaît incertain que l’immobilier parisien profite de ce changement de saison pour rebondir”, analyse MeilleursAgents.
En location, ne tardez pas à faire appel à la justice si votre logement est plus petit que prévu

© Copyright 2006-2021 BFMTV.com. Tous droits réservés. Site édité par NextInteractive

source

Catégorisé: